Loulou

Publié le par F1667

Bonsoir,

La famille de Loulou me charge d'informer les lecteurs du Palmyr-Spot-Blog, que les obsèques de Loulou  auront lieu à Arvert, près de La Palmyre, le samedi 2 Février à 15h.

Ses amis, collègues et connaissances qui désirent s'associer à cet évènement peuvent envoyer une participation à l'adresse du club : Palmyr Atlantic Voile, esplanade de Bonne anse, 17570 Les Mathes La Palmyre.
Les chèques sont à libeller à l'ordre de Marie Julie Foucret qui fait l'avance pour la réalisation d'une plaque qui sera non pas funéraire, mais Fun et Air.... comme l'aurait souhaité Loulou.
L'éventuel  trop perçu sera intégralement reversé à la fondation sur la recherche du traitement de la moelle épinière, à laquelle Loulou avait pris part.
Loulou repose à la maison funéraire d'Arvert, près de La Palmyre.

A  ceux qui pourront faire le déplacement
samedi, merci d'avance.

Jean Louis

PS :  merci aussi à ceux qui ont laissé et laisseront par leur soutien, une trace de leur passage sur ce blog dans les commentaires, les messages seront imprimés et remis à la famille.


Publié dans Les news du spot

Commenter cet article

fab 01/03/2008 18:10

J'ai hésité longtemps avant de laisser un commentaire sur le blog mais je me décide enfin, comme pour exorciser quelque chose, peut etre vivre plus  sereinement  mais toujours en pensant a loulou. J'ai connu loulou alors que j'étais gamin, en l'admirant en train de faire de la planche, je me suis mis a l'imiter certes sans avoir son niveau mais en l'ayant comme motivation..plus tard, je l'ai observé en kite et là j'étais beaucoup plus vieux mais toujours admiratif sans jamais oser lui parler, j'avais décidé de me mettre au kite non par mimetisme mais parce que loulou m'avait donné l'envie. La semaine où je me suis décidé enfin a me lancer, son terrible accident est arrivé et là, incapacité pour moi de me lancer dans ce sport.Les raisons sont inexplicables, surfeur, snowboarder, la peur n'est pas la raison...J'ai suivi l'évolution de loulou dans son combat de tous les jours, par l'association en temps qu'adhérent anonyme, en demandant aux gens qui le connaissait...la magie des occasions et du hasard a fait que de par mon métier j'ai vu loulou quelques jours avant son grand départ, content somme toute de voir que qu'il etait toujours present. Là encore pas de contact avec lui, me disant que je le verrai dans les jours suivants, aprés ses examens...faisant parti du milieu medical.Un matin, venant travailler comme chaque jour, sur la route je pense a loulou, a l'exemple qu'il donne a tous, a sa grande leçon de vie...mais a mon arrivé on m'annonce que loulou vient de finir son dernier ride, qu'il est décédé...la sensation est innexplicable, je suis confronté a la mort regulierement mais là un grand vide brusque, un mal être bref mais intense...la personne que j'admirai etait partie...tristesse et soudain envie de me relancer dans ma demarche de kite, de me jeter dans ce sport, chose que je vais faire tres rapidement...premiere lecon sur le sable et vogue....je tiens a presenter mes plus sinceres condoleances a sa famille et a ses vrais amis....tchao loulou et merci pour ce que tu as fait et ce que tu permettras de faire dans le futur.....

TINTIN 02/02/2008 14:53

La mort n'est rien.
Je suis seulement passé de l'autre côté.
Je suis moi. Tu es toi.
Ce que nous étions l'un pour l'autre, nous le sommes toujours.
Donne-moi le nom que tu m'as toujours donné.
Parles-moi comme tu l'as toujours fait.
N'emploie pas un ton différent.
Ne prends pas un air solennel ou triste.
Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
Prie, sourie, pense à moi, prie avec moi.
Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l'a toujours été, sans emphase d'aucune sorte, sans une trace d'ombre.
La vis signifie tout ce qu'elle a toujours signifié.
Elle est ce qu'elle a toujours été : le fil n'est pas coupé.
Pourquoi serais-je hors de ta pensée ? Simplement parce que je suis hors de ta vue ?
Je ne suis loin, juste de l'autre côté du chemin.
Tu vois, tout est bien.
Ne pleure pas si tu m'aimes, si tu savais le don de Dieu et ce que c'est que le ciel. Si tu pouvais d'ici entendre le chant des anges et me voir au milieu d'eux !
Si tu pouvais voir se dérouler sous tes yeux les horizons et les champs éternels, les nouveaux sentiers où je marche !...
Si un instant tu pouvais contempler comme moi la beauté devant laquelle toutes les beautés pâlissent !...
Quoi ! Tu m'as vu, tu m'as aimé dans le pays des ombres et tu ne pourrais ni me revoir ni m'aimer encore dans le pays des Immuables réalités !
Crois-moi, quand la mort viendra briser tes liens comme elle a brisé ceux qui m'enchaînaient, et quand un jour que Dieu connaît et qu'il a fixé, ton âme viendra dans le ciel où l'a précédée la mienne, ce jour-là tu reverras celui qui t'aimait et qui t'aime encore, tu retrouveras son cour, tu en retrouveras les tendresses épurées. Essuie tes larmes et ne pleure pas si tu m'aimes.

etourneau philippe 01/02/2008 20:08

Encore un bon copain qui nous quittemais de bons souvenirs qui restentReposes- toi bien et bon vent !

Gégé 01/02/2008 13:05

Sur Toulon je ne pourrais me déplacer mais mon coeur ainsi que mes pensées seront avec vous

Christophe MARTIN 31/01/2008 21:14

Bonjour,Je viens d'apprendre le départ de Loulou.En tant qu'ancien moniteur de l'Ile d'oléron, bien avant mon accident, paraplégie D12 en oct 2002, j'ai pu cotoyer Loulou en tant que valide pour nous deux et en tant qu'handi par la suite.Pour avoir partager la vie de certains handis dans le même cas que Loulou dans les centres de rééducation, je peux vous dire qu'il y en a plus d'un qui n'a pas supporté le choc et qui nous ont quittés malheureusement par choix.Ceci pour exprimer la volonté et le courage de Loulou et de sa famille pour se battre chaque jour.Je suis passé le voir au Printemps 2005 pour lui demander son avis sur le lancement de l'activité Handikite au sein de la FFVL et il m'a répondu que ce sport et surtout la relation avec la mer qu'il apporte ne pouvait qu'être bénéfique pour le moral des Handis à condition de ne pas faire d'excès; j'essaie de suivre ses conseil à chaque navigation.Son accident en a sauvé d'autres par la mise en place de nouvelles normes, c'est malheureusement souvent le cas d'en beaucoup de domaine.Christophe Ballois et moi même aurions souhaiter l'enmenner dans notre futur Kiteboatspeed trois places, une pensée pour lui dès la première sortie.Ce père de famille qui a su conserver son entreprise malgrès sa situation physique est un réel exemple de combattant sur la vie.Les "bancs de La Mauvaise" se souviendront de lui comme nous tous.Ces quelques mots pour soutenir sa famille et ses proches.affectueusementChristophe MartinHandirider